Interview,  Santé · Bien-être,  Tous les articles du blog

Interview Marjorie Morel

Merci à Marjorie Morel pour le temps passé pour cette interview constructive.

 

Pouvez-vous nous présenter votre cabinet “Les Mots du Silence” et les services que vous proposez pour les enfants, les adolescents et les parents ?

Mon local où j’accueille les familles se situe à Muntelier juste à côté de Morat. D’une part je propose un suivi personnalisé pour accompagner dans la gestion des émotions, autant pour les enfants que pour les parents. D’autres part je propose des séances de Parole Au Bébé, c’est-à-dire décoder la mémoire cellulaire pour identifier les émotions qu’on a vécues en tant que bébé ou les émotions d’autres personnes qu’on a prises sur nous.

 

Comment avez-vous choisi le nom de votre cabinet et quelle signification a-t-il pour vous ?

Mettre des mots sur des évènements chargés émotionnellement, surtout négativement, est un exercice difficile. La Parole Au bébé permet de poser des mots sur ce que ressent un bébé qui ne peut pas encore s’exprimer ou pour un enfant qui n’arrive pas à transformer ses émotions en mots. Un de mes objectifs est donc d’aider à mettre des mots sur ces silences !

 

Pourquoi avez-vous choisi de vous spécialiser dans la gestion des émotions des enfants, des ados et des parents, et en particulier pour les enfants “extra-ordinaires” tels que les hypersensibles, les enfants à haut potentiel et les enfants avec des troubles du spectre autistique ?

Il s’agit de mon 2e projet de vie, après celui d’avoir une famille ! Ce projet a commencé à mûrir dans ma tête lorsque j’avais une dizaine d’années. Mes neuf années d’école obligatoires ont été cauchemardesques dues au harcèlement et à cette impression de « venir d’une autre planète ». Il y a quelques années j’ai enfin pu mettre des mots sur mon fonctionnement ainsi que celui de deux de mes enfants. Aujourd’hui on propose de plus en plus de suivi et de prise en charge des enfants, mais encore très peu d’accompagnement des parents. Et en tant que parents d’enfants « extra-ordinaires » je peux témoigner à quel point on se sent parfois seule et démunie !

 

Comment aidez-vous les enfants et les adolescents à mieux comprendre et gérer leurs émotions dans votre pratique ?

Le travail réalisé est évidemment adapté à l’âge de l’enfant/l’adolescent ainsi qu’à son caractère. Des exercices fonctionneront avec un enfant, mais pas avec un autre. Ma fille a aujourd’hui 13 ans et pendant toutes ces années (ainsi que lors des 5 années passée comme Maman de Jour où j’ai accueillie beaucoup d’enfants différents), j’ai développé des jeux, des exercices, des mises en scène, des histoires, des activités pour apprivoiser les émotions, les reconnaître et apprendre à vivre en harmonie avec elles ? C’est cela que je souhaite offrir.

 

Comment travaillez-vous avec les parents pour soutenir leurs enfants dans la gestion de leurs émotions ?

Le travail diffère totalement pour un enfant qui est envahi par la colère, ou pour celui qui est trop sensible ou encore celui qui se sent débordés par toutes les émotions quotidiennes. Je pense que la première étape est de comprendre le fonctionnement de l’enfant, pour ensuite l’expliquer aux parents puis de trouver ensemble en collaboration ce qui peut être mis en place pour aider l’enfant et améliorer la situation.

 

Pouvez-vous nous expliquer votre approche en matière de communication non-violente et comment vous l’intégrez dans votre pratique ?

Ce n’est pas évident de l’expliquer avec des mots. L’approche de base consiste déjà à modifier la façon de s’adresser soit à son enfant, soit l’enfant à d’autres personnes/enfants. On privilégie le « je » plutôt que le « tu ». On évite les « tu dois … ». Pour l’intégrer dans la pratique, c’est beaucoup par le jeu, les histoires et les mises en scène. Mais tout dépend bien sûr de l’âge de l’enfant ! Je présente également le langage « chacal/girafe » qui est bien illustré pour les enfants.

 

Comment utilisez-vous la pleine conscience dans votre approche thérapeutique pour aider les enfants, les adolescents et les parents ?

Ma réponse rejoint la précédente concernant la communication non-violente. Pour apprivoiser la pleine conscience, je propose par exemple des exercices de méditation comme ceux proposés dans « calme et attentif comme une grenouille » adaptés pour les enfants dès 5-6 ans.

 

Comment travaillez-vous sur la mémoire cellulaire et comment cela aide-t-il vos patients dans leur guérison émotionnelle ?

Ce serait trop long de tout expliquer ici !

Pour résumer, je propose une première rencontre avec la personne ou l’enfant et son/ses parent(s). Je vais poser plein de questions sur avant-pendant-après la grossesse. Je vais sélectionner les évènements qui me paraîtront en lien avec le thème choisi (par exemple « mon enfant éprouve de grandes difficultés à s’endormir »). A la suite de cette rencontre, j’effectue chez moi « toute seule dans ma bulle », la séance de Parole Au Bébé. Celle-ci est centrée sur une émotion. Je vais pouvoir expliquer à quoi ou à qui est liée cette émotion. Souvent il y a une phrase à prononcer à l’enfant / l’adulte, destinée à son inconscient (car souvent nous ne sommes pas conscients des émotions qui influencent notre comportement). Le but est d’apaiser, de rassurer l’enfant (ou notre enfant intérieur), même inconsciemment.

 

Quels sont les résultats que vous avez obtenus avec vos patients grâce à votre approche thérapeutique ?

Un enfant qui se réveillait toutes les 2 heures chaque nuit a commencé à dormir paisiblement et ne se réveillait plus systématiquement.

Un bébé de 6 mois est arrivé avec de l’eczéma qui recouvrait le haut de sa tête et sa poitrine et il se grattait beaucoup. Environ deux semaines après la séance de PAB, j’ai rencontré à nouveau ce petit bébé. Il était souriant et il ne lui restait plus que quelques tout petits points rouges !

 

Comment évaluez-vous l’efficacité de votre approche et comment mesurez-vous les progrès de vos patients ?

J’ai premièrement évalué l’efficacité de mon approche autant en décodage cellulaire qu’en gestion des émotions sur mes propres enfants ! Il est difficile de mesurer réellement les progrès, mais concernant la PAB on peut constater une amélioration du comportement (l’enfant dort mieux, accepte les séparations plus facilement, etc…) et concernant les émotions, les parents peuvent constater si l’enfant arrive mieux à gérer qu’avant (il s’énerve moins vite, ou arrive à se calmer quand il est envahi par une émotion, il arrive à exprimer l’émotion qu’il vit, etc…)

 

Quels sont les défis auxquels vous êtes confronté en travaillant avec des enfants et des adolescents “extra-ordinaires” et comment y répondez-vous ?

Chaque enfant est unique et donc quelque chose qui fonctionnera bien avec un enfant ne fonctionnera pas forcément avec un autre ! Il faut donc savoir s’adapter, être créative, à l’écoute et apprivoiser chaque enfant pour créer la confiance nécessaire pour travailler en collaboration !

 

Comment envisagez-vous l’avenir de votre pratique “Les Mots du Silence” et quelles sont vos aspirations pour l’avenir ?

Je suis heureuse d’avoir ce local à Muntelier et je souhaite pouvoir y accueillir de nombreuses familles. J’ai beaucoup apprécié les personnes que j’ai déjà rencontrées et je me sens épanouie dans cette activité. Je rêve de pouvoir apporter des astuces, du bien-être, des réponses peut-être et voir plein de sourires sur les visages des enfants que je vais accompagner.

 

Comment les parents peuvent-ils vous contacter pour prendre rendez-vous ou en savoir plus sur vos services ?

Les parents peuvent trouver toutes les informations utiles sur mon site : www.les-mots-du-silence.ch.

Ils peuvent également me contacter par email : sybiline.m@bluemail.ch ou par téléphone/sms au 079.739.07.42

 

Quels sont les conseils que vous donneriez aux parents qui cherchent à aider leurs enfants à mieux comprendre et gérer leurs émotions ?

D’oser parler des émotions qu’ils vivent et ressentent eux-mêmes, y mettre des mots, les partager. C’est déjà un bon point de départ

 

Y a-t-il autre chose que vous aimeriez ajouter pour nos lecteurs qui cherchent à mieux comprendre votre pratique thérapeutique ?

N’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus et je vous accueille avec grand plaisir pour une rencontre ?

 

Visitez le profil sur le guide des thérapeutes.